Le Galais sa vocation d’éducation populaire

En application de l’enjeu d’éducation populaire sur la monnaie et la finance, figurant dans notre Charte, nous sommes intervenus :

  • Lycée Jean Queinnec auprès d’un groupe de BAC Pro 1ère année en vue de la présentation d’un projet de stage. 3 jeunes ont ensuite été accompagnées lors d’une semaine de stage où elles ont notamment réalisé un questionnaire à destination des consom’acteurs et permis de consolider celui à destination des partenaires et prestataires du réseau.
  • Accueil d’une stagiaire en Master 2 de l’Economie Sociale et Solidaire durant 6 mois
  • Lycée La Mennais, auprès de lycéens, en coopération avec POLEN : 2 groupes d’environ 20 adolescents – durée deux fois 45 minutes (Alain, François)
  • L’auberge des Voyajoueurs de Monteneuf : auprès d’un public adulte (Cédric)
  • Maison Familiale Rurale de Guilliers, auprès d’une classe d’adolescents : environ 12 adolescents, durant deux heures (Alain, François) 2016 et 2017
  • Camping du Roc Saint André : animation d’un parcours découverte suivi d’un échange autour du Galais (Pauline, François, Laurent et Nathalie)
  • C.E.S. de Josselin, auprès d’enfants de 6e : 3 groupes de 8 enfants, durée : 3  fois 1H50
  • Université de Le Mans : filière économie sociale et solidaire (Pauline, François)
  • Etudiant en BTS commercial dans le cadre d’une étude sur les Monnaies Locales (Cédric)
  • Radios locales : Plum’FM, Timbr’FM, RCF (Pauline, Jean-Christophe, Alain, Cédric)
  • Une étudiante d’HEC Paris (Jean-Christophe)
  • Collégiens de 3e de  la Mennais en visite Champ Commun dans le cadre d’un programme annuel autour de la notion de transition
  • Salariés du Champ Commun dans le cadre l’ouverture du comptoir de change et d’adhésion et le versement d’une partie des salaires en Galais. (Cédric)
  • Salariés de Lancelot dans le cadre de la remise d’une prime en Galais (Cédric)

Les contextes, les publics furent différents, donc les outils et méthodes aussi.

Les points communs :

Nous préparons et construisons nos interventions par « tâtonnements expérimentaux », en fonction de nos connaissances et capacités. Avec différents supports : audiovisuels (prezi, vidéos, exposés, exercices ludiques, interactivité…) Le sujet de la monnaie et de la finance est souvent d’un abord peu attrayant, il semble pertinent de le rendre le plus vivant possible, de faire participer les jeunes et les enfants, en ouvrant un espace de questions/réponses.

Il est difficile à ce jour d’apprécier, de mesurer l’efficacité de celles-ci, faute d’outils d’évaluation. Il faudrait pour cela se rapprocher des enseignants, savoir si ils ont procédés à une évaluation ultérieure auprès des « élèves ». Ou enquêter auprès des participants, hors cadre scolaire.

En milieu scolaire, l’intérêt de certains enfants/ados était perceptible dans leurs questions. Parfois aussi, le désintérêt de certains était visible, par le langage non verbal. Car les interventions en milieu scolaire avec présence d’enseignants induisent un public captif, inscrits d’office, pas ou peu de volontariat. Toutefois lorsqu’il s’agit d’une démarche portée par un groupe en vue d’un stage les étudiants se révèlent plus loquaces. Il est aussi difficile d’employer un langage simple, clair, accessible, et de faire des exposés synthétiques tant le sujet est vaste, avec de nombreuses ramifications. Nous nous y efforçons néanmoins.

L’enjeu reste important, pour faire évoluer les représentations et les consciences au sujet de l’argent et de l’outil monétaire. 

Perspectives :

13 mai au Lycée Saint Blaise de Concarneau dans le cadre de la semaine de développement durable.