Consommer local, c’est aussi préserver des vies

… en réduisant petit à petit le volume transporté par mer par ces énormes navires parfois aussi grands que la tour Eiffel, et dont les effets polluants sont responsables de la mort de 60 000 personnes par an en Europe.

C’est ce qu’explique sur France Inter le journaliste Mathieu Vidard, jeudi 23 novembre 2017, dans sa chronique « Cargos : de grands crados pas écolos ! ».

Le Colombo Express, un des plus grands porte-conteneurs au monde (Wikipedia)

Extrait : « Selon France Nature Environnement qui mène l’enquête depuis trois ans, l’impact des navires marchands et des bateaux de croisière qui utilisent essentiellement comme carburant, du fioul lourd, un sous-produit du pétrole ; émettent des quantités d’émissions de particules fines dans l’air bien plus dangereuses que l’automobile. Contre toute attente ce ne sont pas les émissions de CO2, qui posent le plus de problème, mais les oxydes de soufre qui sont extrêmement toxiques.
Imaginez que les 15 plus gros navires présents sur les mers du globe répandent à eux seuls, plus de soufre que toutes les voitures en circulation sur la planète et cela sans aucun système de filtration. »