La Caravrac de l’association ELFE

Coup de projecteur sur un adhérent récent du Galais, l’association ELFE (Épicerie Locale Favorisant l’Entraide). Après deux ans de montage du projet, cette joyeuse association a ouvert en septembre 2018 sa caravane-épicerie ambulante, la Caravrac.

L’intérieur de la caravrac, avec ici les produits secs. Les produits frais sont stockés en espace réfrigéré.

La caravrac sillonne les routes et les places(1) pour renforcer des liens, briser l’isolement qui peut être très fort en campagne (comme en ville) et permettre l’accès aux droits pour tous. La caravane dispose d’une connexion internet qui peut aider à faire des démarches en ligne.

La caravrac propose environ 150 produits alimentaires dont les deux tiers proviennent de France (et plus de la moitié de Bretagne). Au total, environ 25 fournisseurs différents. Certains produits, donnés par des maraîchers, sont à prix libre. Les clients paient le prix affiché ou ce qu’ils peuvent/veulent en toute discrétion, dans une caisse qu’ils apprennent vite à utiliser eux-mêmes s’ils le souhaitent. Le but est que chacun puisse se nourrir sainement avec des prix adaptés à son pouvoir d’achat. Des clients peuvent payer davantage s’ils en ont les moyens, ou bien disposer d’une réduction de 50% en déclarant simplement qu’ils ont besoin de ce coup de main. Entre septembre 2018 et le printemps 2019, une cinquantaine de familles ont bénéficié de ces tarifs réduits.

Bien que travailleurs sociaux de formation, Émilie et Mathias Montigny, les deux initiateurs de l’ELFE, ne sont pas là pour ficher leurs clients en difficulté et contrôler leurs ressources. Leurs mots d’ordre sont : mixité des clients, pas de stigmatisation, circuits courts, développement durable, agir contre les problèmes de mobilité, développer les envies de faire.

La 1ère assemblée générale de l’association, le 19 avril 2019. À droite, Émilie et Mathias Montigny.

« Nous voulons montrer qu’il est possible de fonctionner autrement quand on tisse des liens forts avec les habitants et les acteurs locaux », expliquent Émilie et Mathias lors de la première assemblée générale de l’ELFE, le 19 avril 2019.
Le chiffre d’affaires est actuellement d’environ 5-6 K€ par mois. Chaque semaine, environ 130 clients viennent s’approvisionner à la caravrac, qui n’entend pas concurrencer les commerces de proximité (quand ils existent encore dans les villages).

Dernier détail, la caravrac est adhérente du Galais, tout comme la Ferme de Brocéliande, qui accueillait l’assemblée générale de ce 19 avril. On peut supposer que l’usage du Galais papier et numérique se répandra peu à peu au sein de la clientèle de la caravrac 🙂

On pourrait rêver de caravracs dans toutes les campagnes… En tout cas, celle-ci recrute toutes les bonnes volontés bénévoles qui souhaiteraient conforter le projet et assurer son développement (contact : 0642774342, epiceriesolidairebroceliande@gmail.com ou page Facebook ci-dessous).

(1) : actuellement, la caravrac s’arrête dans 11 communes, de la Trinité-Porhoët à Iffendic. Voir pour plus d’infos: https://www.facebook.com/LElfe-l%C3%89picerie-Solidaire-en-Broc%C3%A9liande-1923454411256100